Page Title

DORMIR !

50 minutes - de 7 à 177 ans

Les Anciens pensaient que le sommeil, en tant que siège des rêves, était l’occasion saisie par les dieux pour nous envoyer des messages… Les Grecs avaient d'ailleurs tout une galerie de dieux pour expliquer les phénomènes liés au sommeil.
  Hypnos, dieu du Sommeil, frère jumeau de Thanatos, dieu de la Mort, provoquait l'endormissement en caressant les mortels de ses ailes ou en les touchant avec une branche de pavot. Hypnos habitait une grotte au bord du Léthé (le fleuve de l'oubli...). Morphée, dieu des Songes,  était fils d'Hypnos et de la Nuit. C'est lui qui est chargé d’envelopper les Hommes de ses fameux bras. Son super pouvoir: il peut prendre mille formes différentes, d'où son nom (morph =  forme), adopter la démarche, le visage, la voix de n’importe qui, ce qui lui permet de remplir de rêves l’imagination des dormeurs.

Ce n’est que récemment qu’on a pu dire exactement à quoi ressemblait une nuit de sommeil pour nos ancêtres. Des neuroscientifiques, des anthropologues, des historiens ont démontré qu’il n’y a pas si longtemps, avant le XIXe siècle, l’homme avait pour habitude de se réveiller au beau milieu de la nuit avant de se rendormir: une nuit de sommeil était coupée en deux parties. C'est le fameux sommeil "biphasique"! Le modèle de nos sociétés basé sur 8h de sommeil ininterrompu est une invention relativement moderne apparue avec l’éclairage artificiel. L’apparition de l’électricité, en même temps qu’elle a modifié l’organisation du travail, a transformé en profondeur notre sommeil ancestral.

Cette conférence, commandée par le centre Cap Sciences de Bordeaux dans le cadre de l'exposition "Clock, les horloges du vivant" et présentée à l'occasion de la Nuit des musées 2018, est un voyage ludique et pédagogique au vaste pays du sommeil...